Stef-Modifier

“Suis-je le seul a ressentir que le rythme funèbre du discours du prêtre induit une somnolence , un sens accru de l’absurde et une désagréable suspension de l’incrédulité , un laxatif qui nous vide de notre vitalité naturelle? » Ian Brady

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s